• Maud Cartron

Le Havre - Sa richesse et ses mystères à l'honneur au MuMa

Comme une histoire … Le Havre : plus que deux semaines avant la fin de cette exposition phare.


Du 25 Novembre au 18 Mars 2018, Le MuMa conte l’histoire de la lumineuse ville du Havre, ville portuaire atypique, source d’inspiration pour de nombreux artistes, du peintre Eugène Boudin au réalisateur Aki Kaurismäki. Depuis 50 ans, le Havre fait également l’objet de nombreuses commandes photographiques publiques. Après 15 années de collecte, pendant lesquelles ont été acquises 350 photographies et vidéos, le MuMa réalise aujourd’hui une exposition à partir de quelques œuvres choisies, offrant un regard plongeant au cœur de l’identité du Havre. L’exposition s’inscrit dans le cadre du 500ème anniversaire de la naissance du Havre, et fait écho à l’exposition de la BnF Paysage Français qui a présenté 30 ans de missions photographiques à travers la France de 1984 à 2017.

« C’est la première fois que je viens au Havre, et j’avais l’image d’une ville triste et industrielle en tête. Cette exposition me fait porter un regard différent sur la ville. Son univers, c’est comme dans un conte mystérieux » commente Isabelle Garnier, touriste dijonnaise, à la sortie de l’exposition. C’est en effet un regard croisé sur le Havre que nous propose cette exposition. Les 17 artistes, originaires de multiples cultures, nous livrent leur ressenti à travers différents supports et installations, depuis les nombreuses photographies en couleur ou en noir et blanc, jusqu’aux vidéos proposant de trépidantes promenades dans les rues du Havre.


En entrant dans le musée, on se trouve face à d’immenses immeubles, fusains majestueux d’Yves Bélorgey, qui s’imposent au visiteur, mais que l’on prend pour des photographies : les repères sont brouillés dès le début. Juste à côté, on doit se pencher sur des petits formats graphiques, photographies de Lucien Hervé, photographe du Corbusier … alors on en saisit toute l’humanité. Et c’est ainsi tout au long de l’exposition que s’entremêlent jeux d’ombres et de lumières, lignes droites et courbes : on s’y laisse surprendre avec plaisir.


Yves BELORGEY Les Points Carinaux Quartier de Bléville, Le Havre 2015 Huile sur toile.


C’est en réalité une véritable histoire qui est ici relatée, celle du quotidien des Havrais, histoires individuelles dans des lieux de vie qui se construisent et se transforment. Pour Véronique Ellena, photographe et plasticienne française, le travail du photographe est intimement lié au vécu des habitants : « Pour réussir à connaître la ville, j’ai beaucoup rencontré de gens. Ils aimaient leur ville, ils en étaient fiers. Tout ce temps de prise de vue donne une photographie particulière ». De la même façon, le travail en noir et blanc d’Olivier Mériel repose sur les petits rien qui font du Havre un univers particulier. « Ce que je voulais c’était créer l’envers du décor du Havre, c’est à dire ne pas aller sur les lieux usités et connues, c’est un peu le Havre secret disons » Ainsi, une volée de marches d’escalier, une tête d’animal à l’entrée des abattoirs prennent dans cette exposition une signification nouvelle et placent le visiteur dans la pièce de théâtre de la vie au Havre.


Pour toutes informations complémentaires, rendez-vous sur :

http://www.muma-lehavre.fr/fr/expositions/comme-une-histoire-le-havre


Maud is a French second year student who wrote this piece for her class "Ecrire le Réel".

Student publication of Sciences Po Paris, Campus du Havre

  • Facebook - Black Circle

2020-2021 © All Rights Reserved, Sciences Po, Le Havre

 

77 Rue Bellot, 76600 Le Havre

  • Instagram